59ème rallye de la Sarthe

ascop, asmaco, bugatti, Rallye de Sarthe

Pour la deuxième épreuve du Championnat de France des Rallyes Routiers, la caravane rejoindra traditionnellement la Sarthe les 2 et 3 avril prochains. Cette année encore, le départ sera donné dans la commune de la Suze sur Sarthe qui met à disposition son camping pour l’installation du parc coureur où se dérouleront les contrôles techniques et administratifs vendredi 1er avril à partir de 14h00 ; et ce n’est en rien un poisson d’avril !

Rallye de la Sarthe

Petite nouveauté cette année, le départ et l’arrivée des boucles au programme se feront sur la place de l’église, en plein centre ville, où sera assurée une animation pour le public présent.

A ce jour, plus de 130 pilotes sont engagés :

Liste des engagés
Bulletin d’engagement

Un Rallye de la Sarthe sans circuit Bugatti

suzeChangement de taille, l’édition 2016 sera privée de la spéciale sur le circuit Bugatti, une spécialité sarthoise fort appréciée, en raison d’un calendrier non concordant.

Cet aléa néanmoins devrait être compensé par des « spéciales inédites et un parcours très sélectif entériné plutôt au nord-ouest de la Suze cette année » selon les deux clubs organisateurs, l’ASCOP Moto et l’ASMACO. De fait, le parcours adopté proposera un routier en forme de 8 incluant 3 spéciales, classiques du rallye de la Sarthe, assez courtes (la plus longue ne compte que 3 kilomètres) : A et B pour l’épreuve de jour ; A et C pour l’épreuve de nuit. Ce qui représente 11 parcours chronométrés (6 de jour et 5 de nuit) sur les 460 kilomètres de l’épreuve (306 kilomètres pour la boucle de jour et 154 kilomètres pour la boucle de nuit), reliés par un routier qui laissera la part belle à la navigation.

Et dans la mesure où les reconnaissances sont prohibées cette année, comme pour le Rallye des Garrigues, un tour « à blanc » a été prévu au programme. Quoi qu’il en soit, les roadbooks seront à disposition à la fin de la semaine sur le site http://www.rallyedelasarthe.com/

Le Rallye de la Sarthe 2016 sera sans doute plus ouvert encore qu’à l’accoutumée puisque les plus grosses cylindrées habituellement en tête sur le circuit, perdent un avantage concurrentiel non négligeable ; ce qui devrait remettre de facto la qualité du pilotage au premier plan.

Les régionaux de l’étape

En l’occurrence, avantage sans doute aux pilotes régionaux, près d’une vingtaine cette année, qui connaissent bien ces routes de bocage vallonnées.

derrien-garriguesEt au premier chef les MONOS sarthois avec le champion de France en titre de la catégorie, Florent Derrien sur YAMAHA 450 YZR, qui se verra sans doute disputer le podium par Tanguy BREBION, (HUSQVARNA 510 SMR), Jonathan JODEAU (HONDA 450 CRM HM) même si ce spécialiste de cross et de supermot est nouveau venu en rallye ou Nicolas LEMONNIER
(KTM 690 SMCR), un habitué du rallye quant à lui.

La Sarthe a également ses CLASSIQUES, la bande des quatre : Benoît HONORE, sur YAMAHA 240 TDR, l’anglais Nick AYRTON, sur sa SUZUKI 1100 GSXR (30 ans d’âge et première de sa catégorie aux Garrigues !) ainsi que Tony CHEREAU et Didier BENESTON, tous deux sur YAMAHA 240 TDR.

Quatre pilotes dans la catégorie SW MOTECH – ROADSTERS : Jean-Frédéric COUTELLE sur KTM 990 Super Duke, Steve RIBOT (TRIUMPH 675 STREET TRIPLE), Laurent JOYAU (YAMAHA 850 MT-09 et Joël Fillon ((HONDA 600 HORNET).

Quatre équipages de SIDE : Patrick AGIN et Christophe POTTIER sur SUZUKI 1300 B-KING, Dominique ISOPE et Vincent CAPDEVILLE sur PANDA 1100 GSXR, Mickaël GIRARD et son fils Guillaume sur SUZUKI 1000 GSXR et enfin Eric BULOT et David BLEUSEZ sur un 1300 CHODA.

Et enfin un représentant en SPORT 1, Nicolas Derrien (le frère, champion de France en 2011) sur SUZUKI 400 DRZ ; Bertrand MARTINEAU (YAMAHA MT-07) en SPORT 2 pour son premier rallye : et le plus jeune de l’épreuve en CATEGORIE 125, Owen MOISE, 18ans,  sur HONDA 125 CBR.

Source : Logo Rallyes-routiers.com


HAUT DE PAGE